mardi 4 août 2015

Et si les brebis étaient de retour ? Le mille-feuille de fromage de Brebis à la confiture de cerise noire pour ce dernier rendez-vous...

Depuis quelques années les brebis à travers des petites vidéos « L’instant Gourmand Pur Brebis Pyrénées », passent par ici... les brebis et donc les fromages que l'on peut fabriquer grâce au lait des bestioles en question.
Au sommaire de chacune de ses émissions vous retrouverez :
Une recette à base de fromage de brebis présentée par un chef et agrémentée de deux pastilles informatives sur la production et les spécificités du fromage Pur Brebis.
Et au sommaire de la première émission vous allez donc retrouver..
- La recette du chef : « Le mille-feuille de fromage de Brebis à la confiture de cerise noire »
- Les secrets d’un fromage au goût unique : la fabrication du fromage de Brebis, avec Laëtitia Gaborit, Meilleur Ouvrier de France fromager
- Des accords tendances : les bons conseils de Carine Baudry, expert-dégustateur et directrice de l’École du Thé, et de Laurent Cicurel, sommelier en bière, pour déguster le fromage de Brebis


Le mille-feuille de fromage de brebis à la confiture de cerise noire
Ingrédients pour 4 personnes : 400 g de fromage de brebis (6 mois d’affinage) - 150 g de confiture de cerise noire - 4 feuilles de gélatine - Mesclun de salade (mélange de salades) - 2càc d’huile de noix - 10 g de noix concassées - 2 càc de cerfeuil
Retirer la croute du fromage. Couper des tranches régulières de ½ centimètre d’épaisseur, réserver. Passer la confiture de cerise à travers une passoire ou un tamis (cela permet de bien écraser les cerises). Mettre la gélatine à ramollir dans de l’eau froide pendant quelques minutes. Chauffer légèrement la confiture de cerise, ajouter la gélatine préalablement pressée entre vos mains. Laisser la fondre et mélanger. Réserver au chaud.
Chemiser un moule rectangulaire (8 cm sur 10 cm et 4 cm de hauteur) de papier film.
Déposer une tranche de fromage de brebis dans le fond du moule, puis une fine couche de confiture tiède et ainsi de suite jusqu’à obtenir 5 couches de fromage et 4 de confiture. Refermer avec le papier film et placer au réfrigérateur pendant 1 heure.
Démouler le mille-feuille et découper des tranches de un ½ centimètre.
Servir 2 tranches par personne, accompagnées d’un mesclun de salade à l’huile de noix et d’une tranche de pain aux raisins et noix.

Mais pourquoi, et voilà les brebis qui s'en vont... déjà...  est-ce que je vous raconte ça...

lundi 3 août 2015

Mon menu végétarien d'été à petit prix ! Tarte crumble pomme abricot au désert...

Et voilà maintenant le dessert de mon menu végétarien d'été à petit prix. Et comme ce n'est pas parce que c'est végétarien que ça ne doit pas être gourmand et généreux, j'ai décidé de finir ce repas par une tarte familiale, une tarte à partager entre tous !
Et donc j'ai choisi une tarte bien fondante et bien croquante comme je les aime, qui si vous le voulez fera merveille avec une petite boule de glace... mais ça c'est une affaire à régler entre vous et votre gourmandise...
Tarte crumble pomme abricot
Ingrédients pour 8 personnes :
Pour la pâte sucrée : 120g de farine Bio Village MR  - 45g de sucre glace - 15g de poudre d’amande –  pincée de sel – 30g d'œuf (environ ½ œuf battu) - 75g de beurre froid Bio Village MR
Pour le crumble : 90g de farine Bio Village MR - 45g de beurre Bio Village MR - 45g de sucre roux en poudre Bio Village MR – 30g d'amandes effilées
Pour la crème d’amande : 60g de beurre Bio Village MR - 60g de sucre roux en poudre Bio Village MR – 1 œuf - 60g de poudre d’amande - 5g de farine Bio Village MR
Pour la garniture : 6 petites pommes Bio Village MR – 90g d'abricot secs Bio Village MR – 15g de beurre – 1càs de sucre roux en poudre Bio Village MR
Commencez en préparant la pâte sucrée. Travaillez ensemble, soit au batteur avec la feuille soit à la main, la farine, le sucre glace, la poudre d’amande, le sel et le beurre coupé en morceaux.
Il faut obtenir un sablage plutôt fin. Ensuite ajoutez l'œuf, et continuez à travailler la pâte jusqu'à obtenir une pâte bien souple et homogène. Ajoutez un peu d'œuf si la pâte reste friable. Filmez et réservez au frais.
Préparez alors le crumble. Versez la farine, le beurre coupé en cubes et le sucre dans un saladier et mélangez avec le bout des doigts jusqu'à obtenir un joli sablé. Ajoutez les amandes effilées et mélangez rapidement. Réservez-le aussi au frais.
Préparez les pommes aux abricots. Pelez, enlevez les trognons puis coupez les pommes en cubes.
Mettez le beurre dans une poêle et faites-le chauffer à feu moyen. Ajoutez les pommes et faites-les revenir jusqu'à ce qu'elles commencent à colorer. Baissez alors le feu et ajoutez le sucre roux, les abricots coupés en tout petits morceaux et une càs d'eau, remuez jusqu'à ce que tout ça caramélise joliment, retirez du feu, couvrez et laissez entièrement refroidir.
Préparez la crème d'amande. Faites un beurre pommade, ajoutez le sucre et fouettez le tout.
Ajoutez l' œuf et fouettez de nouveau, ajoutez  la poudre d’amandes et la farine et mélangez bien et au frais comme le reste.
Tapissez un moule à tarte beurré et fariné d'environ 24cm de diamètre avec la pâte sucrée étalée assez finement. Couvrez de papier de cuisson puis remplissez de farine (la farine permet de ne pas marquer la pâte contrairement aux haricots ou aux billes de cuisson) et enfournez dans un four préchauffé à 170° pendant une dizaine de minutes. Sortez le moule du four, retirez le papier de cuisson et la farine et remettez au four pendant une nouvelle dizaine de minutes. Laissez ensuite complètement refroidir.
Etalez alors dessus d'abord la crème d’amande puis les pommes et enfin le crumble.
Faites cuire 30 minutes à 170°. Après boule de glace ou pas boule de glace...
Article sponsorisé


Mais pourquoi, bon et si je me finissais cette journée végé à grands coups de radis moi... est-ce que je vous raconte ça...

Mon menu végétarien d'été à petit prix ! Falafels en salade au menu...

Je ne suis pas végétarien, j'ai même tendance à avoir encore du mal à penser à un plat sans penser d'abord à une viande, alors que cette cuisine m'interpelle... Et pourtant au début...
Il faut dire que comme je suis un dinosaure j'ai connu un temps où la cuisine végétarienne était trop souvent sans saveurs et sans attrait, c'était alors pour moi une cuisine triste pour des gens qui la mangeait tristement... pour moi !
Et puis je l'ai vue évoluer et petit à petit, années après années devenir passionnante, savoureuse, diverse, inventive... proposant nouveaux produits et nouvelles façons de faire et depuis il m'arrive de trouver certains plats foutument attirant au point de changer mes veilles habitudes de carnivore.
Du coup en préparant ce menu, c'est avec envie que je me suis lancé dans ce petit défi, et au final je me suis même rendu compte que chez moi mes affamés pouvaient prendre bien du plaisir à déguster cette cuisine végétarienne et m'ont même affirmé... Tu vois papa que c'est bien aussi quand tu cuisines au vert...
Pour le plat de ce menu j'ai eu envie de falafels sans doute une de mes petites faiblesses, des falafels couchés dans une jolie salade.
Falafels en salade
Ingrédients pour 4 personnes : 2 boîtes de pois chiches au naturel  MR –200g d'oignons Bio Village MR- 2 gousses d'ail - 5 tiges de persil – 5 tiges de coriandre – 2càs de farine - 4 tomates bio MR – ½ concombre Bio Village MR – 1 sachet de mélange de jeunes pousses – ½ càc de cumin en poudre MR – sel et poivre – de l'huile de friture
Pour la sauce : 1 yaourt à la grecque MR – 2càs d'huile d'olive Bio Village MR – quelques pincées de cumin en poudre MR – 1càs de tahini (facultatif) – sel et poivre
Commencez par réaliser la sauce en fouettant tous ses ingrédients dans un petit bol, puis réservez-la au frais.
Ensuite pelez puis hachez grossièrement les oignons et l'ail. Hachez grossièrement les herbes. Mettez le tout dans un mixer et mixez sans trop insister.
Ajoutez les pois chiches égouttés, la farine et le cumin en poudre, salez et poivrez puis mixez.
Attention n'insistez pas trop il ne faut pas obtenir une pâte mais un mélange granuleux où il reste encore des morceaux.
Faites des boulettes avec cette pâte, vous en aurez une bonne vingtaine, d'environ 30g chacune.
Faites frire les boulettes dans un bain d'huile chauffé à 160° jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées, environ 5 minutes, puis égouttez-les bien sur du papier absorbant.
Préparez la salade. Coupez les tomates en quartiers, le concombre en deux dans la longueur puis en tranches, la feta en petit cubes. Répartissez les pousses dans les assiettes puis les tomates, le concombre et la feta. Vous pouvez ajouter quelques feuilles de persil et de coriandre.
Déposez les falafels dans les assiettes puis arrosez de sauce et dégustez sans attendre !
Article sponsorisé
Mais pourquoi, je sens que les falafels vont être aussi furieusement à la mode par ici... est-ce que je vous raconte ça...

Mon menu végétarien d'été à petit prix ! Taboulé de chou-fleur parfumé en entrée...

C'est un petit rituel qui revient régulièrement par ici tous les deux ou trois mois, un petit rituel qui a changé ma manière de faire les courses. Régulièrement donc je vous propose des menus réalisés avec les produits Marque Repère et à chaque fois je dois compter, compter, compter...

Je l'ai déjà dit par ici, ce n'est pas naturel pour moi de faire mes courses en comptant, généralement je remplis sac, cabas ou caddie et à la fin quand je passe en caisse j'apprends, des fois avec une bonne surprise, d'autres... ce que je dois payer. Avec ces menus il en va autrement puisque je dois donc calculer pour faire mes menus à petit prix ! Une toute autre manière de faire...
Et cette fois-ci je me suis dit que le soleil frappant à la porte de notre été qu'un joli menu tout en fraîcheur et surtout un menu végétarien ça serait une bonne idée ! Et pour ce menu complet et équilibré il vous en coûtera moins de 3,5euros par personne pour peu que vous utilisiez les produits Bio de la marque comme je l'ai fait, un prix que vous pouvez même réduire en n'utilisant pas comme moi principalement des produits bio...
Et pour commencer ce menu un rafraîchissant taboulé de chou-fleur parfumé !
Taboulé de chou fleur parfumé
Ingrédients pour 4 personnes  : 500g de chou fleur surgelé Bio Village MR – 60g de tomates cerise Bio Village MR – 4 ou 5 échalotes Bio Village MR – 5 tiges de persil effeuillées – 5 tiges de menthe effeuillées – 15g de pignons rapidement dorés – le jus d'1/2 citron Bio Village MR – 2càs d'huile d'olive Bio Village MR – sel et poivre
Portez à ébullition une grande casserole d'eau salée et quand l'eau arrive à ébullition jetez-y les bouquets de chou-fleur. Laissez cuire pendant 2 ou 3 minutes, pas plus, le chou-fleur doit rester très très al dente. Egouttez le chou-fleur puis mettez-les dans un grand saladier d'eau bien froide. Egouttez bien le chou-fleur.
Versez votre chou-fleur dans un mixer, utilisez de préférence un gros mixer ou faites le en deux fois, et mixez-le jusqu'à obtenir une sorte de semoule assez fine. Je vous conseille alors de verser le chou-fleur dans un torchon et de le compresser, sinon il reste gorgé d'eau. Versez ensuite votre semoule dans un saladier et arrosez-le avec le jus de citron et l'huile d'olive, salez et poivrez et mélangez.
Coupez ensuite vos tomates cerise en quatre, pelez et hachez grossièrement les échalotes, hachez grossièrement les herbes. Mettez le tout dans le mixer et mixez assez finement.
Versez avec la semoule de chou-fleur et mélangez le tout.
Hachez les pignons.
Juste au moment de servir jetez les pignons sur le taboulé et terminez en décorant avec des feuilles de persil.
Article sponsorisé

Mais pourquoi, en même temps il n'y a pas que pour faire mes courses que je ne suis pas organisé... est-ce que je vous raconte ça...

dimanche 2 août 2015

Huit idées pour réjouir les financiers ! Les financiers et les cuisinières...

Depuis que j'ai ma cuisine virtuelle, ce blog, depuis presque dix ans... Depuis donc, comme tous ceux qui ont un blog, j'ai remarqué que l'on n'arrivait pas chez moi seulement à la recherche de telle ou telle recette mais aussi pour des raisons bien plus obscures.
Régulièrement je jette un coup d'œil sur les mots clés qui conduisent mes visiteurs à passer par ici et je me rends compte que la cuisine n'est pas toujours l'unique raison de leurs passages. C'est ainsi que j'ai remarqué que certains mots associés à d'autres donnaient des résultats pour le moins... étonnants !
J'ai remarqué, par exemple, que mes recettes avec un joli morceau de cochon dedans, mais aussi celles où je roule des boulettes, où je fourre des p'tits choux, où j'épluche des poireaux... et quelques autres qui contiennent des gestes culinaires pourtant bien innocents...  révèlent quelquefois des visiteurs peu préoccupés de cuisine...
Et dans un autre domaine il en va de même quand j'écris des recettes de... financiers !
Du coup j'ai eu envie aujourd'hui de vous proposer huit recettes de financiers extraites de mes archives, histoire de vous inspirer le financier et peut-être aussi un peu de voir comment va réagir le monde de la finance en atterrissant par chez moi...



Si vous voulez retrouver les recettes cliquez simplement sur les photos !

Mais pourquoi, faudrait peut-être que j'évite de faire des sucettes... surtout à l'anis... est-ce que je vous raconte ça...

samedi 1 août 2015

Tarte très croustillante choco-noisette ! Chocolat comme un chef un livre à dévorer...

Quand je regarde ma bibliothèque culinaire, celle qui couvre plus d'un mur chez moi, et que je m'intéresse de plus près aux livres consacrés au chocolat je me dis que même au bout d'une vie je ne pourrai pas faire toutes les recettes contenues dans ces ouvrages-là. Cela dit je n'ai jamais résisté à un p'tit nouveau...

Il faut dire que le chocolat dans le monde du livre de cuisine tient une place à part, une part terriblement importante ! Et dans ce domaine il y a du très très bon et du...
Chocolat comme un chef l'ouvrage paru dans la collection L'école de la cuisine chez Hachette Cuisine, que l'on doit à Thomas Feller, accompagné d'Aline Princet et Jésiel Maxàn, est indéniablement à classer dans les bons et même dans les très bons.
Curieusement il y a quelques années j'aurais sans doute pesté, râlé contre un tel ouvrage et ses pas à pas, mais à l'époque je cuisinais moins et je ne savais encore qu'ainsi on peut sauver bien des préparations, en voyant exactement le résultat attendu !
Organisé autour de trois thèmes, les basiques, les incontournables et les recettes pour épater, l'ouvrage propose une cinquantaine de recettes bien menées et bien faites. Ce que j'aime dans cet ouvrage c'est que les recettes sont proposées sans esbroufes inutiles, sans chichiteuses mises en scène, sans présentations excessives contrairement à de trop nombreux ouvrages consacrés au chocolat. On se dit là que ce qu'on va préparer va ressembler à ce que montre l'ouvrage et ça c'est bien agréable... enfin à une ou deux recettes près qui me font douter, mais je réglerai ce doute en les essayant...
Et donc si vous cherchez un ouvrage sur le chocolat bien fait, agréable et gourmand ce Chocolat comme un chef pour devenir celui-là ! Et pour confirmer cette impression je me suis inspiré d'une des recettes de l'ouvrage que j'ai remise un peu à ma sauce... et l'impression a été plus que confirmée...
Tarte très croustillante choco-noisette !
Ingrédients :
Pour la pâte sucrée (attention il vous en restera une bonne moitié mais cette pâte se congèle très bien, sinon préparez-la avec la moitié des ingrédients...) : 250 g de farine T65 - 90g de sucre glace - 30g de poudre de noisette – 1 belle pincée de sel – 1 œuf - 150g de beurre froid
Pour le croustillant : 90g de cassonade en poudre (utilisez de la cassonade fine ou donnez lui un coup de mixer pour la réduire en poudre fine) – 120g de noisette entière décortiquées grossièrement concassées – 60g de chocolat au lait
Pour la ganache au chocolat : 15cl de crème liquide entière – 240g de chocolat noir (la prochaine fois je tenterai d'utiliser du chocolat au lait) – 30g de beurre
Commencez en préparant la pâte sucrée. Travaillez ensemble, soit au batteur avec la feuille soit à la main, la farine, le sucre glace, la poudre de noisette, le sel et le beurre coupé en morceaux.
Il faut obtenir un sablage plutôt fin. Ensuite ajoutez l'œuf, et continuez à travailler la pâte jusqu'à obtenir une pâte bien souple et homogène. Filmez et réservez au frais pendant une heure.
Tapissez un moule à tarte beurré et fariné d'environ 24cm de diamètre avec la pâte sucrée étalée assez finement. Couvrez de papier de cuisson puis remplissez de farine (la farine permet de ne pas marquer la pâte contrairement aux haricots ou aux billes de cuisson) et enfournez dans un four préchauffé à 170° pendant une dizaine de minutes. Sortez le moule du four, retirez le papier de cuisson et la farine et remettez au four pendant une nouvelle dizaine de minutes. Laissez ensuite complètement refroidir.
Préparez le croustillant. Versez le sucre dans une casserole et faites-le fondre en caramel. Le caramel ne doit pas être trop foncé, juste blond c'est parfait. Quand il est à point retirez du feu, ajoutez les noisettes, mélangez bien puis versez le tout sur une feuille de papier de cuisine et laissez refroidir.
Faites fondre le chocolat au lait.
Cassez grossièrement les noisettes caramélisées puis mettez-les dans un mixer et mixez rapidement, les noisettes doivent être hachées mais pas trop fin. Prélevez un tiers de ces noisettes et mettez-les dans un saladier. Continuez de mixer le reste jusqu'à obtenir une pâte, ajoutez le chocolat fondu et mixez de nouveau. Versez aussi dans le saladier et mélangez.
Etalez ce mélange sur le fond de tarte en une fine couche. Attention ça colle plus aux doigts qu'à la pâte, donc patience et écrasez doucement avec le plat de la main pour ne pas casser le fond.
Préparez alors la ganache. Cassez le chocolat en morceaux et mettez-le dans un petit saladier. Faites chauffer la crème liquide au micro-ondes puis versez-la sur le chocolat, couvrez avec une assiette et laissez reposer pendant 3 minutes. Mélangez alors le tout doucement. Si le chocolat n'est pas complètement fondu passez rapidement le tout au micro-ondes. Une fois le chocolat et la crème mélangés ajoutez le beurre en morceaux et mélangez encore très rapidement.
Couvrez la tarte de ganache et mettez-la au frais une paire d'heures avant de la déguster... si vous avez le courage d'attendre une paire d'heures de plus c'est mieux mais...
Prix 19,60 Euros
Ouvrage offert

Mais pourquoi, bon une fois les doigts mis dans le chocolat ça va être dur de les ressortir... est-ce que je vous raconte ça...

vendredi 31 juillet 2015

Le vendredi c'est retour vers le futur... Truffes au chocolat et Guinness parce que le mois d'août va être furieusement chocolat !

Ayé je m'en suis revenu de Berlin, de ce drôle de pays où il pousse plus de saucisses que de plans de cacao. Je m'en suis revenu avec une furieuse envie attrapée là-bas que je n'ai pas réussi à combler, une furieuse envie de chocolat !
Faut dire que par là-bas on mange, assez bien même, mais côté chocolat c'était un peu morne pleine. Oui je sais je pourrais m'attraper des envies de jarret fumant ou bière mousseuse, mais je n'arrive pas à avoir l'envie à la demande et je dirais même que des fois...
Il m'arrive d'avoir envie de moules frittes en arrivant du côté de Barcelone ou churros con chocolate à peine le pied posé à Eathrow... Il m'arrive d'avoir l'envie contradictoire avec le lieu où mes pieds sont posés... et donc à Berlin j'avais envie de chocolat ! Et comme je ne fais pas partie de ceux qui pensent qu'une envie n'est jamais aussi bonne que quand elle n'est pas assouvie, du coup août sera furieusement chocolat !
Et donc pour finir juillet j'ai cherché une recette dans mes archives avec plein de chocolat dedans une recette qui m'a fait voyager du côté de... Dublin !
Truffes au chocolat et Guinness
Ingrédients : 250g de chocolat noir – 10cl de crème liquide entière – 2cl de Guinness – ½ càc de zeste d'orange râpé très fin – de la noix de coco déshydratée légèrement dorée
Versez dans un bol la crème et la Guinness et dans un petit saladier le chocolat haché grossièrement.
Faites chauffer la crème et fondre légèrement le chocolat. Ajoutez le zeste d'orange à la crème.
Versez la crème bien chaude sur le chocolat, couvrez et laissez comme ça trois minutes.
Mélangez bien le tout puis mettez au frais jusqu'à ce que le mélange soit froid mais pas complètement dur, sinon vous n'arriverez pas à rouler les truffes.
Prélevez l'équivalent d'une petite cuillère à soupe de pâte, roulez entre les paumes des mains, attention faites vite ça fond ! De toute manière vous allez finir avec les mains bien encholatées mais il parait que les masques au chocolat c'est bon pour la peau !
Quand vous avez fini toutes les truffes roulez-les dans la noix de coco puis laissez au frais deux bonnes heures.
Et vous verrez que le petit goût de Guinness et celui de l'orange… vous verrez !
Mais pourquoi, tiens j'irais bien manger des sardines à... Dublin moi... est-ce que je vous raconte ça...

Et si les brebis étaient de retour ? Le fromage de brebis en beignet, pâte de coing pour le deuxième rendez-vous...

Depuis quelques années les brebis à travers des petites vidéos « L’instant Gourmand Pur Brebis Pyrénées », passent par ici... les brebis et donc les fromages que l'on peut fabriquer grâce au lait des bestioles en question.
Au sommaire de chacune de ses émissions vous retrouverez :
Une recette à base de fromage de brebis présentée par un chef et agrémentée de deux pastilles informatives sur la production et les spécificités du fromage Pur Brebis.
Et au sommaire de la première émission vous allez donc retrouver...
La recette du chef : « Le fromage de Brebis en beignet, pâte de coing
- Une production de 4 saisons : zoom sur la production du fromage de Brebis, avec Jean-Claude Iribarren, Berger, producteur de Lait de Brebis
- Un sacré fromage : toutes les particularités du fromage de Brebis décrypté par Laëtitia Gaborit, Meilleur Ouvrier de France fromager

Le fromage de brebis en beignet, pâte de coing
Ingrédients pour 4 personnes: 60g de Pur Brebis Pyrénées - 20cl d’eau - 50g de lait - 25g de pâte de coing - 15g de fromage de brebis râpé - 8 feuilles de riz chinoises - 5g de maïzena - 1 paquet de 150g de préparation pour tempura - Mesclun de salade (mélange de salades) - 2càc d’huile de noix - 2càc de cerfeuil
Beignets de brebis
Couper le fromage de brebis et la pâte de coing en petit dès. Dans une casserole, mettre le lait à bouillir. Détendre la maïzena avec un peu de lait et verser sur le lait bouillant. Cuire pendant 3 minutes sans cesser de fouetter. Retirer  du feu, ajouter le brebis râpé, assaisonner de sel et de poivre gris. Débarrasser et laisser tiédir. Une fois que le mélange est tiède, ajouter les dés de brebis et de coing. Ramollir les feuilles de riz en les passant quelques secondes dans de l’eau tiède. Mettre au centre de la feuille de riz un tas de mélange brebis, coing, refermer à l’aide d’un morceau de ficelle. Réserver à température ambiante. Mélanger la farine à tempura avec l’eau et réserver.
Pâte de coing
Couper des rectangles de pâte de coing (0.5 cm de large et d’épaisseur sur 5 cm de long).
Finition et présentation
Passer légèrement dans la farine les petites boules de feuilles de riz avec le fromage et la pâte de coing. Les tremper dans le tempura et les faire colorer dans une friteuse à 170 °C. Les retirer sur du papier absorbant, saler. Retirer l’excédent de feuilles de riz avec la ficelle. Réserver au chaud. Dans l’assiette, poser un carré de fromage de brebis, poser dessus le beignet chaud. A côté faire un trait fin de poudre de noix, puis un trait de brebis râpé et un rectangle de pâte de coing. Ajouter le mesclun de salade, un cerneau de noix et planter dedans 2 croustillants de fromage de brebis. Décorer avec quelques pluches de cerfeuil.
Et si vous voulez plus d'informations, d'autres recettes et un tas d'autres choses... c'est par là que ça se passe : Fromages de brebis des Pyrénées.

Mais pourquoi, ça se confirme j'aime bien les brebis... est-ce que je vous raconte ça...